▸ Collaborations
▸ Revue de presse
▸ Success stories
Archevêché de Malines-Bruxelles
▸ Samenwerkingen
▸ Pers
▸ Success stories
▸ Andere Bisdommen
Le Projet Bethléem

Pour télécharger, cliquez sur l'image.

Au service des plus pauvres
Le Projet Bethléem

“Je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres”. Ainsi s’exprimatit le Pape François au lendemain de son élection. C’est dans un même esprit que le Cardinal Danneels s’adressa aux 20.000 personnes présentes au pied de la Cathédrale des Saints Michel et Gudule le 5 novembre 2006 lorsqu’il lança un appel pressant à privilégier dans la ville le logement social et à affecter tout mètre carré disponible à l’hébergement de personnes moins favorisées.

Aujourd’hui, plus de soixante biens d’Eglise sont affectés à l’habitat social, à Bruxelles et au Brabant wallon, grâce à la collaboration étroite entre l’équipe-projet et les Agences Immobilières Sociales (AIS). En Région wallonne, le partenariat peut s’élargir aux Associations de Promotion du Logement (APL).

Ces biens de fabrique d’Eglise, d’association des oeuvres paroissiales (AOP) ou de congrégations religieuses ont permis à près de 700 personnes (si l’on y joint les actions ‘Bethléem’ dans le diocèse de Bruges) à revenus faibles ou moyens de trouver un logement décent à un prix abordable. Des logements “fournis” par l’Eglise, mais pas seulement. Ces dernières années, plusieurs biens ont été légués à l’Eglise catholique de Bruxelles, avec la demande expresse d’une affectation de ces espaces à l’habitat social. Que ces généreux donateurs soient ici vivement remerciés !

Appel de Mgr Kockerols

Dans la brochure “Orientations pour l’exercice de la diaconie dans l’Eglise à Bruxelles”, Mgr Kockerols et le Conseil Vicarial ont également lancé un appel fort à ce sujet: “L’Eglise locale dispose assez souvent d’un parc immobilier. Dans le cadre de leur mission, les instances responsables doivent bien réfléchir à leur utilisation. L’inspiration évangélique devrait amener ces instances à ne pas se laisser guider uniquement par des perspectives gestionnaires et de pure conservation du patrimoine”.

Un modèle appelé à s’étendre

L’objectif du Projet Bethléem est de rendre une part du marché locatif privé accessible à une population à revenus faibles ou moyens, en partenariat avec les AIS. Les AIS appliquent des loyers modérés: - 15% par rapport au marché, mais elles offrent de nombreux avantages aux propriétaires: la garantie d’un loyer toujours payé et la garantie d’un bon entretien du bien ‘en bon père de famille’.

Si le Projet Bethléem a été initié par l’Eglise de Bruxelles, il déborde largement les structures ecclésiales. Le Projet Bethléem accompagne en effet également les propriétaires privés qui souhaiteraient faire revivre leurs biens en latence.

Des démarches accompagnées

Concrètement, après une visite surplace, l’AIS et l’équipe Bethléem émettent un avis ou font une offre : estimation des frais de rénovation, proposition d’aménagement de l ‘espace, hauteur du loyer…Après accord du propriétaire, et selon le type et l’ampleur du chantier, diverses questions doivent être mises sur la table : désignation d’un architecte, d’un entrepreneur, réalisation du cahier des charges, récolte des devis, demande de permis d’urbanisme, introduction des demandes des primes à la rénovation octroyées par la Région…etc. Les démarches nécessaires sont souvent réalisées par l’AIS.

La rénovation : un point délicat

Pour une mise en gestion en AIS, le bâtiment doit être confirme aux normes locatives en vigueur dans la Région, et cela implique parfois des frais importants. Ceux-ci sont toujours à charge du propriétaire. L’Archevêché de Malines-Bruxelles a mis sur pied diverses aides pour soutenir les propriétaires diocésains : subsides à la rénovation via le Fonds Bethléem (Ce Fonds est alimenté par des dons privés), et possibilité de contracter un emprunt à taux 0% auprès de l’Archevêché.

Le Projet Bethléem est à la disposition des propriétaires qui souhaitent être accompagnés dans leur décision d’affectation sociale de leur bien. Le Projet est acteur et médiateur, relais et facilitateur, auprès de tout propriétaire désireux d’entrer dans une dynamique solidaire dans la gestion de son partimoine avec une Agence Immobilière Sociale (AIS).

Pour télécharger le dossier de présentation, cliquez ici.

Les dons, déductibles fiscalement à partir de 40€ par an, peuvent être versés au compte

IBAN : BE10 0000 0000 0404 - BIC : BPOTBEB1
de la Fondation Roi Baudouin,
avec la communication structurée « 182/0500/00023 ».

Il vous est aussi possible d’effectuer un legs à l’asbl Bethlehem, notamment via la formule très avantageuse du legs en duo. Vous trouverez une information plus détaillée dans la brochure

Faites un geste en faveur de l’habitat social’ Dons et testament
(disponible sur demande ou téléchargeable ici)

Coordination catholique pour l’Habitat Social – Projet Bethléem
Tel 02 533 29 60 – Gsm 0475 547 881
bethleem@diomb.be